Conseils Beauté

Zoom sur la cosmétique vegan

La tendance vegan ne s’est pas limitée au secteur de l’alimentaire : elle s’est aussi introduite dans les salles de bains. C’est une autre façon de percevoir le monde des cosmétiques Bio, sans produit d’origine animale, ni même dérivé d’un animal ou encore obtenu par l’exploitation (y compris la souffrance) d’un animal.

Sous la pression des consommateurs, les soins de la peau et du visage ont déjà fait disparaître certains produits chimiques controversés, comme le sulfate et le parabène, mais il y a encore des progrès à faire y compris dans le monde du bio. En effet, la cosmétique « green » n’est pas toujours très bio !

Des produits de beauté qui font souffrir les animaux

Dans nos trousseaux de maquillage, les ingrédients directement issus d’animaux ou de leur exploitation sont assez courants. Nous les utilisons sans connaître leur origine réelle. Par exemple, les pinceaux à maquillage : ils sont souvent composés de poils de chèvre. Certaines brosses à cheveux viennent des poils de sanglier. Le collagène, la kératine et la glycérine contenus dans les produits de beauté proviennent de protéines animales. Le lait, les œufs, le miel, la lanoline (composant de la laine) sont aussi obtenus des animaux. Et le pigment rouge de nos rouges à lèvres ou blush provient de… cochenilles écrasées !

Zoom sur la cosmétique vegan

Pourquoi s’intéresser à la cosmétique vegan ?

Des produits de beauté formulés sans aucun composant issu d’animaux ni de l’exploitation d’animaux, voilà en gros ce qu’est la cosmétique vegan. S’il est difficile de trouver des cosmétiques bio et vegan qui respectent à 100% la charte du veganisme, sont cruelty free, sains et naturels, beaucoup de vegans préfèrent fabriquer eux-mêmes leurs propres cosmétiques maison. C’est pour eux le seul moyen de contrôler vraiment l’origine de tous les ingrédients qui composent leurs produits de beauté.

Heureusement, les marques bio et vegan ont bien compris ce dilemme et proposent des lignes de cosmétiques bio qui respectent l’état d’esprit vegan et sont également zéro déchet, comme la marque Superbon (cliquez ici pour en apprendre davantage) et ses shampoings solides sans ingrédient d’origine animale ni silicone.

Vegan, bio, naturel, cruelty-free, zéro déchet, slow ?

Tous ces adjectifs ne vont pas forcément ensemble ! Sachez bien lire les étiquettes de vos produits cosmétiques, car les industriels ont tendance à jouer dans le flou. Un produit vegan n’est pas forcément naturel et bio, par contre, il sera forcément cruelty free. À l’inverse, un produit cruelty free ne sera pas forcément vegan ! Vous suivez ? C’est ce qu’on appelle le greenwashing, quand le consommateur est induit en erreur par un étiquetage qui met en avant certaines valeurs tout en omettant de clarifier leur liste d’ingrédients…

Zoom sur la cosmétique vegan #2

En vous tournant vers les cosmétiques solides bio, vous vous assurez déjà une liste réduite d’ingrédients (donc moins de probabilités d’y trouver des choses pas très bio), une réduction des déchets et une liste d’ingrédients sains. Pour que ces cosmétiques solides bio soient aussi vegan, il faudra contrôler l’étiquette afin de vérifier l’absence de produits dérivés du monde animal, y compris la cire d’abeille, la lanoline (ces éléments sont souvent affichés en latin), etc., et enfin, vérifier le procédé de test afin d’être sûr qu’il n’a pas été testé sur les animaux.

Vous aimerez aussi