Conseils Santé

Botox : faut-il avoir peur ?

Le botox est une toxine botulique très populaire apparue dans les années 80. Il a été préalablement utilisé pour le traitement de nombreuses pathologies comme le strabisme ou le blépharospasme. À cette époque, la dose est largement supérieure au traitement antiride qu’on lui connaît aujourd’hui. Mais son succès côtoie également les peurs du public, car il est dit que les injections de botox paralyseraient le visage. Pourtant, depuis quelques années, il est de plus en plus adopté comme étant un traitement anti-vieillissement.

Le botox, un traitement présentant des risques

Le botox est aujourd’hui très plébiscité avec l’acide hyaluronique. Mais comme toutes les molécules extérieures, ce produit peut engendrer des effets secondaires. Cependant celui-ci ne présente pas de risques particuliers lorsque l’injection est réalisée par des professionnels aguerris. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la toxine botulique, il est question du traitement le plus efficace et naturel en médecine esthétique. Toutefois lorsque les injections sont mal réalisées, le botox peut présenter des risques.

Les complications générales du botox

Si les faits sont rares, ils ne sont pas inexistants. Le botox peut entraîner des complications diverses ou généralisées sur le corps de la personne qui le reçoit. En suivant un traitement ou en ayant une injection au botox, il est possible qu’il provoque une allergie. Cela peut se présenter par des éruptions cutanées, de l’urticaire ou une autre réaction allergique.

Il arrive aussi qu’une injection puisse provoquer des vertiges ou des nausées. Cela arrive souvent lorsque la molécule n’est pas très bien accueillie par l’organisme. Parmi les complications les plus dangereuses après une injection de botox : le syndrome grippal, la fatigue ou la fièvre. Si vous ressentez une sécheresse buccale ou cutanée après votre traitement, c’est que vous ne le supportez pas.

Botox : faut-il avoir peur ?

Complication locorégionale

Ce genre de difficulté est plus fréquente, mais disparaît généralement en peu de temps. Les maux de tête lors des premières injections sont plus au moins normaux, mais ils vont disparaître au bout de quelques jours. Une injection sur la partie frontale peut parfois faire descendre les sourcils. Cela dépend de la place initiale de ces derniers, mais ils reprendront leur position en quelques semaines. Lors des traitements des rides du lion, les paupières supérieures peuvent également chuter 4 à 8 semaines après l’injection, mais c’est un cas très rare.

Ressentir une gêne au moment de sourire est aussi fréquent après une injection de botox. Si le traitement est fait au niveau du cou, vous pouvez également avoir du mal à déglutir. L’injection du botox peut également entraîner une sécheresse oculaire, surtout chez les porteurs de lentilles de contact.

Un traitement à risque en cas d’abus

Le traitement avec la toxine botulique sert surtout à lutter contre les rides et les différentes traces de vieillissements. Ce produit empêche surtout la production de l’acétylcholine, la cellule responsable des rides. Il s’agit d’un traitement qui peut présenter des risques comme la paralysie, c’est pourquoi il doit toujours être réalisé par un professionnel.

Normalement, l’injection ne doit avoir lieu qu’à la deuxième consultation chez le praticien. Les effets de ce traitement commencent à être visibles qu’à partir du deuxième ou troisième jour de l’injection. Pour certains types de peaux, leurs améliorations peuvent prendre jusqu’à 15 jours pour apparaître. Si vous faites partie de cette catégorie, attention à ne pas faire un surdosage. Sachez que l’abus de l’injection en botox peut rendre un visage insensible et manquant de réaction. Vous devez aussi respecter la durée du traitement pour un résultat efficace. La toxine peut ensuite agir pendant 3 à 6 mois. Avant cette période, réaliser une nouvelle injection de botox peut être risquée.

Renseignez-vous sur les injections au botox

Il est important de se renseigner avant de procéder à un traitement antiride par botox. La toxine botulique est un traitement antiride qui agit directement sur la jonction neuromusculaire. Elle réduit la contraction musculaire. Il s’agit d’un traitement découvert par un ophtalmologiste canadien en 1990 et a été accepté comme étant un traitement antiride aux États-Unis en 2002. L’administration française l’a adopté à partir de février 2003.

Où faire vos injections de botox ?

Le traitement antiride par le botox ne peut être réalisé que par un médecin spécialisé en chirurgie plastique. Parfois, il est également réalisé par un dermatologue ou par des techniciens formés à cette pratique. Il s’agit d’une intervention sans risque majeur, cependant, elle nécessite une certaine expertise. C’est surtout au niveau du dosage que le botox peut être dangereux. Seul un médecin spécialisé peut évaluer la quantité nécessaire à chaque patient. S’adresser à un spécialiste de ce traitement élimine les risques.

Les rides traitées par le botox

Le traitement par injection de botox est accepté uniquement sur les rides de la glabelle. Les marques sur le visage laissées au fil des années lorsque l’on fronce les sourcils en font notamment partie. Les pattes-d’oie sur vos yeux ou encore les petites rides au-dessus de vos lèvres figurent parmi la liste des rides traitées par le botox. En somme, tout ce qui donne à votre visage un air anxieux, sévère ou fatigué peut être éliminé par une injection de botox.

Botox : faut-il avoir peur ? #2

Le fonctionnement du traitement par botox

À la première consultation, le médecin détermine la motivation du patient. Un traitement par botox ne peut être effectué que si les rides entraînent une grande répercussion psychologique. Lors de cet entretien, le médecin explique la technique utilisée, le résultat attendu, le prix de l’intervention, mais surtout les éventuelles contre-indications.

Une personne enceinte ou en phase d’allaitement ne peut pas faire une injection de botox. Le patient prend alors le temps de réfléchir à toutes les informations qu’il a reçues avant de valider ou non sa décision. C’est au moment du deuxième rendez-vous que le praticien commence le traitement. Il s’agit d’une intervention non douloureuse où le patient n’aura aucune marque de fatigue ni une marque physique. À la sortie du rendez-vous, il peut directement vaquer à ses activités.

Le premier résultat de votre intervention est attendu entre 2 à 3 jours après celle-ci. Toutefois, sur certains patients, cela peut prendre jusqu’à 15 jours avant de constater une amélioration. L’aspect de votre peau est plus lisse et détendu, le regard devient plus jeune. La toxine botulique agit pendant environ 120 jours. Pour certaines personnes, une amélioration peut même être visible après cette période. C’est pourquoi une nouvelle injection est programmée entre 3 à 6 mois après le premier traitement. Si vous effectuez votre injection avant cette période, il y a un risque de surdosage. Vous pouvez lire aussi : canyoning : un sport à haut risque ?

Vous aimerez aussi