Conseils Beauté

Comment soigner efficacement l'alopécie androgénétique ?

L’alopécie androgénétique fait référence à la calvitie ou perte de cheveux. Elle concerne majoritairement les hommes, mais certaines femmes peuvent également en être touchées. Si l’alopécie n’a aucune implication sur la santé et le bien-être des personnes concernées, certaines souhaitent y remédier pour des raisons purement esthétiques. Les solutions proposées par la science et la médecine pour corriger l’alopécie sont de divers ordres.

L’alopécie : les causes

Comment soigner efficacement l'alopécie androgénétique ?

La cause principale de l’alopécie est héréditaire. La majorité des hommes qui sont atteints d’alopécie au fil des années comptent le plus souvent parmi les membres de leur famille une ou plusieurs personnes qui en sont également atteintes. Ce sont des gènes précis, transmis de génération en génération, qui seraient responsables de ces pertes de cheveux caractéristiques.

Il est cependant établi aujourd’hui que dans certains cas, un haut niveau de stress peut servir de déclencheur ou d’accélérateur dans l’apparition des premiers signes, pour la perte de cheveux. On estime que les rayons ultra-violets peuvent aussi entraîner sur le long terme la perte des cheveux, dans le cas d’exposition prolongée. De même, plusieurs médicaments qui sont reconnus pour causer des changements significatifs au niveau hormonal peuvent être à la base d’un début d’alopécie androgénétique. Si elle touche le plus souvent les hommes, les femmes qui ont un manque significatif de fer (en raison de règles abondantes notamment ou suite à de multiples grossesses) peuvent également être touchées. Il existe aussi des dérèglements hormonaux qui entraînent une production trop importante d’hormones masculines chez la femme, et qui peuvent donc également entraîner l’alopécie.

Les traitements de l’alopécie

Une identification des causes de l’alopécie permet par la suite de définir le traitement adéquat à préconiser. Voici les principaux traitements d’une alopécie.

La chirurgie ou la greffe

Dans certains cas, notamment pour les hommes, subir une greffe de cheveux FUE sera la solution la plus évidente, pour des résultats définitifs. Ici, il s’agit de réaliser des greffes sur le cuir chevelu. Les cheveux sont prélevés chez l’individu, puis leur implantation est faite sur les parties de la tête où la calvitie a eu des effets. Les greffes sont une solution qu’il n’est pas conseillé de mettre en oeuvre pour les personnes les plus jeunes. En effet, l’alopécie est encore à son stade évolutif, et il vaut mieux attendre, afin de proposer une action efficace qui ne nécessiterait pas des tentatives multiples.

Le principe de la chirurgie est relativement simple. Le chirurgien prélève des unités folliculaires saines, et les implante une à une. Cette procédure vise à redonner aux parties clairsemées de la tête une chevelure dense. Les techniques de prélèvement capillaire et de réimplantation dans le cuir chevelu ont évolué pendant des décennies.

Aujourd’hui, les résultats de ce type d’intervention sont des plus impressionnants sur le plan esthétique. Il n’est même pas évident de distinguer la chevelure naturelle des résultats d’une implantation de cheveux naturels réalisée par un chirurgien. Bien entendu, l’expertise du professionnel qui réalise le travail, ainsi que les conditions de l’intervention sont des points qui participent à la réussite de toute l’opération, et à la garantie d’un résultat satisfaisant. La greffe de cheveux reste une opération délicate et minutieuse.

Les traitements médicamenteux

Pour les cas où il s’agit de causes n’ayant rien à voir avec les gènes, les éventuels dérèglements (carence en fer, surplus d’hormones mâles, etc.) pourront être corrigés avec des solutions spécifiques dépendant de la cause identifiée. De nombreux médicaments sont disponibles sur le marché pour aider à lutter contre l’évolution de l’alopécie, ou permettre d’inverser efficacement le processus. Ils aident à freiner la perte des cheveux, et à stimuler le cuir chevelu pour une repousse progressive et presque totale. Ces médicaments se présentent sous forme de comprimés ou de lotions selon les cas.

Il est également nécessaire dans bien des cas d’utiliser ces produits en association avec des compléments capillaires. Pour certaines personnes, les traitements médicamenteux sont considérés comme contraignants, et les résultats escomptés ne sont pas toujours avérés. Il est donc important de consulter des spécialistes afin de profiter de diagnostics fiables pour des solutions sûres. Ne vous laissez donc pas avoir par les produits vendus dans le commerce.

La greffe de cheveux : pour qui ?

La greffe de cheveux est une solution adéquate aussi bien pour les hommes que pour les femmes. On estime que la moitié des hommes de plus de 50 ans sont atteints d’alopécie androgénétique, contre environ 1 femme sur 5 à la ménopause. La greffe est prescrite au bon moment, c’est-à-dire seulement quand une bonne pousse ne peut plus être simulée par des traitements.

Pour les patientes par exemple, on préconisera une greffe lorsque le dégarnissement atteint le sommet du crâne. En général, à ce stade, l’impact psychologique de l’alopécie androgénétique sur la patiente ou sur le patient est déjà bien mesurable (pour les personnes qui supportent le moins bien la perte de cheveux dans tous les cas).

Vous aimerez aussi