Régime, Santé

Le Cholestérol et ses conséquences sur la santé

Le cholestérol, ce lipide que l’on retrouve notamment dans les graisses d’origine animale, a plutôt mauvaise presse. Il est pourtant essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Retour sur un nutriment vital dont l’excès peut avoir des conséquences fâcheuses sur la santé.

Le Cholestérol et ses conséquences sur la santé

Bon et mauvais cholestérol : quelle différence ?

Le cholestérol est une molécule lipidique apporté à un tiers par l’alimentation et fabriqué à deux tiers par le foie.

On parle souvent de « bon » et de « mauvais » cholestérol : il n’en existe en réalité qu’un seul. La différence se trouve dans les protéines qui le transportent : le HDL (ou « bon cholestérol ») évacue le cholestérol vers le foie ; à l’inverse le LDL (« mauvais cholestérol ») le transporte vers les cellules.

Lorsque les LDL s’accumulent, une plaque se forme dans les artères, qui au fil du temps peuvent devenir bouchées.

Quand considère-t-on qu’il y a un excès de cholestérol ?

25% des Français seraient atteints d’hypercholestérolémie. On mesure cet excès en fonction de l’âge et des risques personnels du patient. Un fumeur de 70 ans faisant de l’hypertension présente plus de risques qu’un patient de 30 ans non-fumeur en bonne santé.

S’il n’existe pas de facteurs de risques, on considère que tout traitement est inutile si le taux de LDL ne dépasse pas les 2,2g/L. Si le patient présente des risques (âge, tabagisme…) un traitement pourra être nécessaire si ce taux est supérieur à 1g/L.

Quelles sont les causes d’un excès de cholestérol ?

Plusieurs facteurs peuvent participer à l’augmentation du taux de cholestérol –et la plupart sont liés au mode de vie.

Ainsi, la sédentarité, l’obésité, une alimentation riche en graisses favorisent tous l’excès de « mauvais » cholestérol.

Certains aliments favorisent le LDL dans l’organisme ; il s’agit notamment des graisses animales. Œufs, viande rouge, charcuterie, lait entier beurre et fromages sont donc à éviter si l’on veut faire baisser son taux de cholestérol. A l’inverse, les poissons, les huiles de tournesol et de colza (végétales poly-insaturées) et les fruits et légumes tiennent le LDL à distance.

J’ai un excès de cholestérol : quels sont les risques ?

Comme nous l’avons dit plus haut, une hypercholestérolémie entraîne le bouchement des artères. Au long terme, cela peut provoquer un infarctus du myocarde si les artères coronariennes sont concernées, un AVC si ce sont les artères cérébrales ou encore une thrombose pour les artères des membres inférieurs. Sans compter les risques de dysfonction érectile, en raison d’une mauvaise irrigation du pénis.

Les risques sont particulièrement élevés chez les patients obèses, fumeurs ou qui ont des antécédents ou un histoire familiale de ces conditions. L’âge est aussi un facteur à prendre en compte.

Comment faire baisser son taux de cholestérol ?

La propension à l’hypercholestérolémie est souvent héréditaire. Malgré tout, des solutions existent pour diminuer le taux de LDL, un bilan nutritionnel s’impose en premier lieu pour faire baisser son taux de cholestérol sans passer par la médication.

Comme nous l’avons dit, cela commence par l’adoption d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie actif.

Vous aimerez aussi